Comment rendre un bâtiment bien étanche à l’air ?

Lorsqu’on réalise un bâtiment à basse consommation, il est vraiment primordial de soigner l’étanchéité à l’air de l’enveloppe. Outre les pertes thermiques importantes (Jusqu’à 50% dans un bâtiment bien isolé) que les infiltrations d’air représentent, elles sont aussi sources d’inconfort ou de désordres :

  • Courants d’air froids désagréables
  • Inconfort acoustique
  • Qualité de l’air dégradée (Orifices de perméabilité non lavables)
  • Traces de salissures (zone froide = condensation = adhérence poussières)
  • Défaut de conservation du bâti (Moisissures)

50% des constructions BBC échouent le test d’étanchéité à l’air…

De plus, le label BBC impose une étanchéité à l’air (0.6 m3/h.m2) très bonne. Or il semblerait que près de 50% des constructions BBC en cours de certification échouent à ce test… Pourtant, rendre un bâtiment étanche à l’air, c’est possible !
Les principales sources d’infiltrations dans un bâtiment ordinaire sont :

  • Les menuiseries (41%)
  • Les passages des équipements électriques (38%)
  • Les trappes (12%)
  • La tuyauterie (7%)
  • La structure (2%)

Comment qualifier l’étanchéité à l’air d’un bâtiment ? Le test de la porte soufflante

Nous vous conseillons de faire un test à la porte soufflante en cours de chantier, dès réalisation du clos et couvert. De cette manière, on peut encore corriger les défauts éventuels (et il y en aura !)
Découvrez les solutions existantes pour réussir à coup sûr votre projet de construction ou rénovation à basse consommation notamment en termes de d’étanchéité à l’air!

Comment ne pas se tromper au moment d’entreprendre des travaux de rénovation

Pourquoi est-il si difficile de rénover sans se tromper ?

Comme on peut le voir dans le reportage-vidéo ci-dessous, il n’est vraiment pas facile d’être sur de faire les bons choix de travaux/solutions pour sa maison car :

  • On ne peut connaitre tout ce qui existe, les technologie « habitat durable et nouvelles énergies » évoluent très vite avec sans cesse de nouvelles innovations.
  • De très nombreuses entreprises se lancent pour profiter de la vague verte en vendant des solutions « ENR » (solaires ou pompe à chaleur par exemple) sans en avoir vraiment la compétence. Cela se traduit par des installations inadaptées et mal réalisées.
  • Dans un contexte de crise, certains professionnels cherchent à vendre coûte que coûte en ayant plus une attitude de « marchand de tapis »  qu’une attitude professionnelle. Les argumentaires sont parfois mensongers et occultent bien souvent une partie de la vérité. Cela se fait au détriment des habitants propriétaires qui mal-investissent.
  • Rares sont les professionnels qui vendent et installent toutes les solutions disponibles sur le marché. Les professionnels ont donc tendance à « prêcher leur paroisse ».

Comment s’assurer de faire les bons choix de travaux et de ne pas regretter un investissement important ?

  1. Faire appel à un professionnel expert en thermique qui saura écouter vos besoins en étant neutre et objectif.
  2. Confronter les avis pour se faire sa propre opinion
  3. Se renseigner sur internet
  4. Pour choisir son artisan, lui demander des références ainsi que son attestation d’assurance décennale
  5. Ne pas se fier à un DPE ou à un diagnotisqueur immobilier qui n’y connait finalement rien au problèmes thermiques et énergétiques dans le bâtiment. Même s’il fait croire à un « audit complet » la prestation sera standardisée et ne prendra pas bien en compte vos attentes.
  6. Si cela est possible, chercher à obtenir un label pour votre maison. Celui ci sera décerné par un organisme indépendant et habilité qui attestera la qualité de la réalisation
  7. Réaliser un bilan énergétique complet de votre habitat et de vos besoins. Grâce à cela, vous ferez plus facilement les bons choix : les solutions les plus adaptées à votre habitat et à vos besoins.

Vidéo de Maison Basse Consommation (BBC) – Retour d’expérience BBC

On le sait on le répète, il faut dès maintenant anticiper sur la règlementation thermique 2012 en rénovant le plus possible en basse consommation (BBC).

Avoir une maison basse consommation c’est :

  1. Confortable :
    • Pas de courants d’air comme on le voit sur le test d’étanchéité à l’air (test à la porte soufflante),
    • Pas de parois froides (une paroi froide provoque une sensation de froid très désagréable même lorsque la température de l’air intérieur est à 20 ou 21°C !) grâce à l’épaisseur d’isolation,
  2. Économique :
    • L’énergie la moins chère est bien celle que l’on ne consomme pas,
    • Une maison basse consommation est moins dépendante des fluctuations du prix des énergies car elle en consomme très peu,
    • On paye que très peu de taxe carbone
  3. Écologique :
    • Une maison qui consomme très peu rejette a fortiori très peu de CO2 ou autre gaz à effet de serre dans l’atmosphère.
    • En utilisant une énergie renouvelable pour l’eau chaude ou le chauffage, on améliore encore très sensiblement l’impact environnemental de sa maison
  4. Valorisant :

Si vous aussi vous voulez améliorer la performance énergétique de votre logement, prenez contact avec des experts en économies d’énergie !

Pour connaitre toutes les aides dont vous pouvez bénéficier pour une rénovation énergétique, contactez votre expert en rénovation énergétique.

Sénova : Le partenaire de la rénovation énergétique de votre habitat