Acquisition immobilière dans l’ancien : que faut-il vérifier avant de faire une offre sur un bien immobilier ?

Vous avez repéré l’appartement ou la maison qui correspond à vos attentes, son ancienneté fait tout son charme. Comment être sûr de la qualité du bien immobilier que vous achetez ?

Comment réaliser son expertise par soi-même ?

 

Il n’est pas nécessaire d’être un expert pour évaluer la viabilité d’un bien ancien. Lors des visites, il faut se poser des questions simples mais ciblées :

  • La charpente est-elle solide ?
  • Les murs, le sol, les peintures et carrelages/parquets sont-ils en bon état ?
  • Avez-vous testé si les portes et les fenêtres fonctionnent correctement ?
  • Niveau évacuation, les gouttières, le tout-à-l’égout sont-ils à jour ?
  • Le type de chauffage vous convient-il ?
  • L’installation électrique, la chaudière et la plomberie semblent-elles dans les normes ?
  • Dans le cas d’une copropriété dans une résidence elle-même vétuste, pensez à vérifier les murs porteurs et la fonctionnalité de l’ascenseur.

Et certaines questions à poser directement au propriétaire ou à l’agence :

  • Le bien a t-il déjà connu des transformations ?
  • Y a t-il des rénovations à envisager ? Si oui, est-il possible d’avoir une estimation du budget dédié ?
  • Qu’en est-il des diagnostics d’amiante, de plomb et de termite ?performance-energetique-bien-immobilier-ancien-senova

L’expertise du Dossier de Diagnostic Technique

Rassurez-vous, l’expertise de la fiabilité du logement ne repose pas uniquement sur ces questions. Un dossier de diagnostic technique (DDT) est systématiquement réalisé : il vous apporte des connaissances sur le bien futur. Plus qu’un simple dossier, c’est une annexe indispensable. En effet, si vous détectez une déficience quelconque qui n’était pas précisée dans le dossier, vous êtes dans le droit de demander un dédommagement au vendeur, il en est responsable. Si aucun dossier n’est fourni, vous avez le droit de demander une baisse de prix.

Que comprend ce dossier de diagnostic technique ?

  • CREP : Le Constat du Risque d’Exposition au Plomb
  • Présence/Absence de matériaux contenant de l’amiante
  • Présence de termites dans le bâtiment
  • ERNMT : L’Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques
  • Le document établi après le contrôle des installations d’assainissement non collectif

Et concernant les énergies :

  • Le diagnostic des performances énergétiques (DPE)
  • Un contrôle de sécurité de l’installation électrique et de gaz

Le DPE indique la quantité d’énergie estimée et réelle dans le but de s’adapter et d’optimiser sa consommation. Ce diagnostic est très accessible puisqu’il est classifié par l’étiquette énergie : de A à G. A représentant le meilleur niveau énergétique tandis que G indique que le logement est mal isolé.

Avant la vente ou l’achat de votre bien ancien, vous pouvez en profiter pour réaliser un audit énergétique en prévention d’une future rénovation d’autant plus que les biens anciens ont tendance à davantage consommer. N’hésitez pas à contacter nos professionnels Sénova.

Laisser un commentaire
*